Quels sont les avantages de la végétalisation ?

Publié le: 10 Juin 2014 par Julie

Les végétaux envahissent progressivement les murs de nos villes ainsi que les façades  et les toits de nos bâtiments. Au-delà de l’aspect esthétique, les végétaux présentent indéniablement d’autres avantages.

Végétalisation

Découvrez les nombreux avantages de la végétalisation.

Les vertus de la végétalisation extérieure

Les toitures et façades végétalisées connaissent un véritable engouement. Précurseur, Patrick Blanc a développé son concept de « mur végétal » partout dans le monde. Parmi ses réalisations les plus célèbres, on trouve le mur végétal des Halles à Avignon ou encore celui du Musée du Quai Branly à Paris. Le phénomène des toitures végétalisées, bien présent dans d’autres pays européens (Allemagne, Suisse, pays scandinaves), a tardé à s’implanter en France.

Pourtant, la toiture végétalisée permet d’allier protection solaire, inertie thermique et isolation acoustique.  Selon le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) , «les toitures classiques représentent en moyenne 30 % des déperditions de chaleur d’un bâtiment ».Les murs et terrasses végétalisés contribuent à la biodiversité et offrent une réponse au développement urbain durable en réduisant la concentration des gaz à effet de serre.

Les bienfaits des plantes d’intérieur

Les murs végétaux d’intérieur connaissent également un certain succès.  Grâce à la stabilisation végétale (procédé qui consiste à remplacer la sève par de la glycérine), les plantes peuvent vivre sans lumière et sans eau pendant dix ans. D’ailleurs, les professionnels l’affirment : un « jardin vertical » chez soi permet une meilleure régulation thermique et phonique du bâtiment. Il contribue ainsi au confort thermique, été comme hiver : en été, le mur permet de garder la pièce au frais, en hiver, il joue un rôle d’isolant.

Cet intérêt grandissant pour la végétalisation, à l’intérieur comme à l’extérieur, confirme la volonté des Français d’évoluer dans un environnement sain et leur souci, de plus en plus marqué, de préserver l’environnement.