Comment bien choisir sa porte blindée ?

Publié le: 03 Jan 2017 par Julie

Les journaux ne cessent de relater les différents vols commis à proximité de votre maison ou appartement. Il devient à la longue difficile de partir en week-end ou en vacances l’esprit serein. Pour vous rassurer, pensez à sécuriser votre porte d’entrée. Du simple verrou à la porte blindée, il existe forcément la solution qui vous convient le mieux.

porte blindee

La porte blindée, un gage de sécurité.

Une porte classique, un jeu d’enfant à fracturer

Dans la plupart des cambriolages, les voleurs s’immiscent dans votre maison en passant tout simplement par la grande porte. Fractionner cet accès leur demande, généralement, un minimum d’efforts. Un coup violent suffit à en venir à bout. Ces personnes malintentionnées peuvent également utiliser un pied-de-biche au niveau des charnières (les paumelles) et arracher les montants (le dormant). Votre jolie porte d’entrée peut-être en métal, en bois, en aluminium ou en PVC, le résultat sera toujours le même, si elle n’est pas assez résistante.

Une porte blindée, un gage de sécurité

Seule une porte blindée peut avoir un effet dissuasif sur les cambrioleurs, car il leur faudra les bons outils et surtout du temps pour réussir à rentrer à l’intérieur. Il existe différents niveaux de sécurité plus ou moins efficaces. Le nec plus ultra reste d’investir dans un bloc de porte blindé.

Sécuriser une porte existante

Votre porte d’entrée est assez récente et à votre goût. Vous n’êtes pas décidé à la changer dans l’immédiat. Quelques travaux sont possibles pour la sécuriser :

  • La pose d’un verrou

    Le verrou double entrée constitue un dispositif indispensable, si vous possédez une serrure monopoint. Dans le cas d’une serrure multipoints, votre serrurier fixera plutôt un verrou de condamnation sur votre porte.

  • L’installation d’un judas ou d’un entrebâilleur

    Ils permettent de contrôler facilement l’identité de la personne, qui se présente à la porte.

  • La mise en place d’une gâche électronique

    Elle permet d’ouvrir à distance aux seules personnes autorisées.

  • La pose de renforts de paumelles

    Il est ainsi impossible de faire sauter les gonds de la porte à l’aide d’un pied-de-biche.

Le bloc de porte blindé, la véritable porte blindée

Le bloc de porte blindé est quasiment « inviolable » suivant son niveau de résistance, qui est indiqué par le label : Porte vitrée, BP1, BP2 ou BP3. Le cambrioleur expérimenté mettra entre 3 minutes pour une porte vitrée, à 15 minutes pour un modèle blindé de type BP3, pour la détruire. Cette certification n’est pas obligatoire mais elle vous garantit la qualité du produit. Pour obtenir ce certificat, les différentes portes blindées sont testées par un organisme certificateur reconnu par les compagnies d’assurance, le CNPP. Ces experts reproduisent en laboratoire les différentes techniques de cambriolage sur :

  • L’ouvrant,
  • Le dormant,
  • Le système de liaison avec la structure porteuse,
  • Et la quincaillerie.

Le bloc de porte blindé ne s’apparente plus à une porte de prison. Les derniers modèles sont plus légers et plus esthétiques. L’extérieur de la porte peut être en bois. Vous pouvez l’agrémenter de moulures. Vous avez également un vaste choix de coloris : bleu, chocolat, beige ou encore blanc.

Une serrure sécurisée

Votre porte d’entrée doit disposer au minimum d’une serrure 3 points. Les fabricants proposent des modèles de 8 voire 12 points ! En principe, elle doit résister au crochetage, perçage et toutes autres tentatives d’effraction. Pour vous protéger, soyez attentif à la mention A2P. Elle signale le temps de résistance à l’effraction testé en laboratoire :

  • A2P1 : 5 minutes.
  • A2P2 : 10 minutes.
  • A2P3 : 15 minutes.