Une cuisine extérieure, un rêve accessible

Publié le: 14 Juin 2016 par Julie

Dès l’arrivée des premiers rayons de soleil, la cuisine déménage à l’extérieur. La saison estivale est propice aux barbecues mais, pas seulement. Pizza, poulet au paprika et au miel, gambas à la plancha façon thaïe, les saveurs du monde réveillent vos papilles et vos sens. Vous bénéficiez, en bonus, d’un cadre exceptionnel.

cuisine exterieure

La cuisine déménage sur la terrasse.

Une cuisine extérieure, pour qui ?

La cuisine extérieure s’adresse à tous les gourmands sans exception ! Dans le sud de la France, les personnes profitent du soleil et de ses avantages la moitié de l’année. Elles vaquent naturellement à leurs différentes occupations dont mijoter de bons petits plats dehors. La cuisine extérieure trouve également sa place dans le Nord. Elle s’équipe, dans ce cas, d’un brasero afin de vous réchauffer durant les soirées fraîches.

L’aménagement de votre cuisine extérieure

Tout comme une cuisine ordinaire, la cuisine extérieure doit être confortable et spacieuse. Sa superficie doit être de 10 m2 minimum. De nombreuses possibilités d’aménagement se présentent à vous. En forme de « U », « I » ou « L », elle prend place selon vos envies dans le prolongement de la maison, contre trois murs ou encore sous un auvent. Plusieurs éléments sont à prendre en compte avant de commencer le chantier : les raccordements à l’eau, au réseau des égouts (pour évacuer les eaux usées) et à l’électricité.

Au niveau administratif, cet agencement figure sur le permis de construire dans le cadre d’une construction neuve. Il est nécessaire autrement de remplir une déclaration préalable de travaux. Si la taille de votre cuisine est supérieure à 20 m2, une demande de permis de construire sera exigée pour être conforme avec les lois d’urbanisme de votre lieu de résidence.

Une cuisine extérieure, un lieu sécurisé

Rustique, moderne ou contemporaine, quel que soit le style de votre cuisine, elle se construit dans les règles de l’art. Votre confort et votre sécurité ne doivent pas être négligés. Cette extension repose sur une surface stable et résistante. En bois, en carrelage, en ciment ou en pavés antidérapants, un large éventail de revêtements sont possibles. En prime, il apporte du caractère à votre cuisine ouverte. Le sol prêt, les meubles s’orientent dans la direction opposée au vent. Cet élément peut se révéler dangereux et vous incommoder. L’électricité, enfin, est essentielle pour faire fonctionner tous vos appareils électroménagers. L’installation doit donc respecter la norme NF C15-100. Les câbles d’alimentation s’enterrent dans une tranchée de 60 cm de profondeur. Au niveau des prises de courant, optez pour les modèles dotés d’un clapet spécial extérieur.

Une cuisine extérieure pratique et fonctionnelle

L’objectif de la cuisine extérieure est de réussir à réaliser des économies de temps et d’énergie. Elle évite, en prime, les odeurs de friture dans la maison. Cet espace pratique et fonctionnel est conçu autour de trois zones :

  • Préparation,
  • Cuisson,
  • Lavage.

Un plan de travail et de nombreux espaces de rangement fleurissent un peu partout afin de garder à portée de main vos ustensiles, la vaisselle ou encore les épices. Un évier et pourquoi pas un lave-vaisselle sont mis à votre disposition. Différentes solutions de cuisson sont proposées : un four à pizza, une plancha, un four, une rôtissoire… Vous pouvez également découvrir de nouvelles saveurs grâce au kamado ou au teppanyaki. Et enfin, des lumières et des prises s’agencent à divers endroits.

Une cuisine extérieure nomade

Il est possible d’entreprendre des travaux pour aménager votre cuisine ou bien de choisir la facilité. La cuisine d’été non couverte, nommée aussi nomade, offre tout l’équipement pour ravir toute votre famille. Mais, vous n’échapperez pas à certaines contraintes : la stabilité du sol ainsi que le raccordement à l’électricité et à l’eau.