Pourquoi faut-il jardiner avec la lune ?

Publié le: 26 Juil 2016 par Julie

Les jardiniers observent les phénomènes naturels dont les cycles de la lune pour commencer à ensemencer le jardin. Cette tradition millénaire promet une récolte prolifique et biologique.

lune

Les cycles de la lune, un guide précieux pour les jardiniers.

Jardiner en fonction de la révolution synodique

La lunaison s’étend sur 29 jours, 12 h et 44 min. Le début du cycle est indiqué dans le calendrier par le symbole d’une lune noire. Dans le ciel, le visage de l’astre se dévoile délicatement au fil des jours et annonce les bonnes périodes pour récolter.

La lune croissante

Les quinze premiers jours, la lune est croissante. Sa face lumineuse s’agrandit au fil des nuits jusqu’à atteindre la pleine lune. Ce premier quartier de lune se reconnaît assez facilement. Il suffit, pour cela, de réussir à dessiner un « p » avec son croissant. Dans le jardin, les plantes s’épanouissent à merveille. La saison de la cueillette des fruits commence. Ils se conservent, en plus, plus longtemps.

La lune décroissante

Durant les quinze derniers jours du mois lunaire, la face de la lune change. Elle disparaît progressivement. Cette période décroissante s’identifie rapidement. Vous devez parvenir à dessiner un « d » cette fois. A quelques kilomètres de la lune, sur la terre ferme, les plantes perdent de leur tonus. Donnez-leur, à ce moment-là, des engrais et du compost. Les fruits sont, en revanche, très parfumés. Il est préférable de les manger rapidement ou de les utiliser pour faire des confitures ou des jus.

Jardiner en fonction de la révolution lunaire périodique

La distance entre la Terre et la lune ne semble pas être la même en permanence. Cette phase, nommée révolution lunaire périodique, s’étale sur 27 jours, 13 h et 18 min.

La lune montante

La lune est dite montante, quand elle s’éloigne tous les jours un peu plus de la Terre. Durant cette nouvelle période, il faut surveiller ce qui se passe au-dessus du sol. Vous vous occupez, par exemple, des semis et des greffes.

La lune descendante

La lune entame sa phase descendante, quand elle se rapproche toujours plus de la Terre. Il faut regarder alors ce qui se passe au niveau des racines. Vous préparez les boutures, taillez, repiquez et plantez notamment.

Les jours de repos du jardinier

Il y a un temps pour tout et aussi pour jardiner. Le calendrier lunaire accorde quelques jours de repos bien mérités au jardinier. Il bénéficie en tout de quatre jours durant le mois :

  • Lorsque l’orbite de la lune coupe celle de la Terre et crée des « nœuds lunaires ».
  • Au moment de l’apogée, c’est-à-dire quand la Terre et la lune sont les plus éloignées.
  • Et enfin, le jour du périgée, qui est le jour où la lune est la plus proche de la Terre.

La lune n’a pas toujours raison

Jardiner avec la lune n’est pas toujours gage de réussite. La terre, l’ensoleillement, les précipitations, le vent, etc. De nombreux autres éléments entrent en jeu.

« Il faut d’abord tenir compte de la météo et pratiquer un jardinage bio. En outre les calendriers de jardinage que nous éditons tiennent évidemment compte des saisons : on ne va pas recommander de semer des tomates en février sous prétexte que cela tombe dans un ‘jour fruit’ »,

souligne Alain Delavie, le rédacteur en chef du magazine Rustica.

Pour vous aider à y voir plus clair, une kyrielle de conseils pratiques pour les débutants sont prodigués dans de nombreux ouvrages et sur internet.