Les joints de calfeutrage pour les fenêtres

Publié le: 15 Nov 2017 par Julie

Selon l’Ademe, 10 à 15 % * de la chaleur s’échappent par les fenêtres. Les joints de calfeutrage permettent de résoudre en partie le problème en éliminant les fuites d’air. Pour une isolation parfaite, vous devrez peut-être changer le vitrage. Cela vous permettra de faire des économies et de renforcer votre confort au quotidien.

joint de calfeutrage

Le joint de calfeutrage permet de renforcer l’étanchéité de vos fenêtres.

L’étanchéité des fenêtres, un gage de confort

Une fenêtre étanche améliore les performances thermiques et acoustiques de votre isolation. Elle limite les déperditions de chaleur ce qui entraîne une baisse de votre consommation de chauffage. Autre avantage, la vitre vous protège des nuisances sonores provenant de l’extérieur. Ces différents bruits peuvent être particulièrement gênants, si vous habitez à proximité d’une ligne de transport ou une rue animée. Et enfin, elle empêche l’humidité de s’infiltrer à l’intérieur de l’habitat.

Comment rendre une fenêtre étanche ?

Un calfeutrage efficace d’une fenêtre passe par le choix du joint. Plusieurs éléments sont à prendre en compte afin qu’il réponde à vos besoins. Sa couleur (blanche, noire, transparente ou marron) doit s’harmoniser à la teinte du cadre. Il doit également être compatible avec la menuiserie (PVC, alu ou bois) pour pouvoir être collé, cloué ou agrafé. Vous devez par ailleurs contrôler sa longueur et son épaisseur notamment s’il est en mousse ou caoutchouc, car il doit couvrir l’intégralité de l’encadrement.

Les performances et le type de pose varient d’un modèle à l’autre :

  • Les joints en silicone

    Connus également sous le nom de mastic, ils sont très résistants. Ils constituent un excellent isolant thermique et acoustique et offrent une bonne protection contre les infiltrations d’eau. Ils s’appliquent facilement à l’aide d’un pistolet extrudeur. Remplissez la zone à calfeutrer de mastic puis recouvrez-la d’une bande de démoulage. Fermez et ouvrez la fenêtre plusieurs fois afin que le silicone prenne la forme du cadre. Attendez environ 24 h pour enlever la bande plastique, le temps que le joint soit sec.

  • Les joints en mousse

    Ils sont disponibles sous forme de rouleau adhésif, très facile à poser. Ils sont, toutefois, peu résistants à l’humidité. Vous devrez renouveler cette opération tous les ans.

  • Les joints en caoutchouc 

    Ils sont également autocollants, mais ils sont beaucoup plus performants. Ils sont collés sur la partie verticale de la feuillure. Démarrez à l’angle de la vitre et coupez lorsque vous atteignez le suivant. Recommencez l’opération pour les quatre côtés de la fenêtre.

  • Les joints à profil V

    Ils sont conseillés pour les fenêtres dont les jours sont réguliers. La bande autocollante en plastique se plie en deux pour épouser la forme de l’encadrement.

  • Les joints métalliques

    Ils sont de longues barres inoxydables et pliables. La pose demande de la précision. Vous devez clouer la partie fixe du joint dans le dormant de la fenêtre. La partie relevable reste libre, elle doit être disposée vers l’extérieur de l’ouverture.

Avant de commencer le travail, assurez-vous que les huisseries sont bien propres et sèches. Vous pouvez utiliser du savon noir, de l’alcool ou un produit dégraissant pour enlever toute trace de l’ancien joint. Le produit d’isolation utilisé adhérera mieux au support.

Dernière option : changer les fenêtres

Si vos fenêtres sont assez anciennes, mieux vaut les remplacer intégralement. Ce sera l’occasion d’opter pour un meilleur vitrage. Le double vitrage renforcé supprime les courants d’air et les bruits extérieurs. Pour un confort accru, le triple vitrage est recommandé pour les fenêtres exposées au nord. N’hésitez pas à vous adresser à un professionnel qualifié. Il constitue la garantie d’une pose réussie et sans fuites d’air.

* Source : http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-isoler-sa-maison.pdf