Le programme Habiter Mieux ou le combat contre la précarité énergétique

Publié le: 30 Août 2016 par Julie

La précarité énergétique constitue un véritable fléau dans les grandes villes mais également à la campagne. A travers le programme Habiter Mieux de l’Anah et le développement des Eco-quartiers, la Ministre du logement, Emmanuelle Cosse compte bien endiguer ce phénomène.

renovation maison

L’Anah donne un coup de pouce aux propriétaires, qui effectuent des travaux de rénovation énergétique.

Le milieu rural, une zone classée prioritaire par le programme Habiter Mieux

Le 20 mai 2016, se tenait le troisième comité interministériel aux ruralités, à Privas, en Ardèche. La Ministre du Logement, Emmanuelle Cosse avait fait le déplacement. Elle en a profité pour afficher la volonté du gouvernement de faire de l’habitat durable son cheval de bataille. « La crise du logement n’est pas seulement l’apanage des métropoles. La nécessité de la rénovation énergétique des bâtiments, le développement de l’habitat durable sont les leviers majeurs dans la lutte contre la fracture territoriale. Cela suppose de veiller non seulement à la qualité de la construction, mais aussi de former les élus des territoires ruraux et de les accompagner dans l’élaboration de tels projets. », explique la Ministre. La précarité énergétique touche, en effet, pas moins de 3,8 millions de ménages en France ! Plus de la moitié d’entre eux résident à la campagne ou dans des communes de moins de 20 000 habitants.

40% des aides versées par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), dans le cadre du programme Habiter Mieux, serviront ainsi à la rénovation des habitations dans cette zone prioritaire. 30 000 propriétaires devraient bénéficier de ce dispositif.

Le déploiement des Eco-quartiers

La Ministre du logement a également dévoilé son second plan d’action lors de la table ronde « Vivre et s’épanouir ». Il concerne le développement dans les régions rurales des labels Eco-quartiers. Cette certification est amenée à évoluer pour s’adapter à leurs spécificités. « Un engagement qui permettra de maintenir un tissu de petites entreprises, le plus souvent artisanales, et donc de soutenir l’activité économique dans les territoires ruraux », a souligné Emmanuelle Cosse. Parallèlement, les collectivités bénéficieront d’une formation consacrée à la déclinaison de la grille Eco-Quartier. Des services publics seront, en prime, dédiés à l’accompagnement des projets dans le cadre du nouveau conseil aux territoires. Au final, 30% des nouvelles constructions, à l’horizon 2018, devraient être estampillées Eco-Quartier.

Le programme Habiter Mieux : un objectif revu à la hausse

Le conseil d’administration de l’Anah, présidé par Nathalie Appéré, n’a pas attendu l’intervention de la Ministre pour agir. En mars dernier, l’augmentation du budget du programme Habiter Mieux a été votée à l’unanimité. Le budget se porte désormais à 701 millions d’euros et à cela s’ajoute 140 millions du Fonds d’aide à la rénovation thermique (Fart). L’objectif est d’atteindre, pour l’année 2016, 70 000 logements rénovés !

A noter, le budget 2015 s’élevait à 535 millions d’euros auxquels s’additionne 100 millions d’euros du Fart.

Le programme Habiter Mieux, en quelques chiffres

Le programme Habiter Mieux aide à financer les travaux de rénovation énergétique à hauteur de 10% du montant total hors taxe. Cette somme allouée est plafonnée à 7000 € maximum pour les ménages « très modestes » et 1600 € pour ceux considérés comme « modestes ». Depuis sa mise en place en 2009, il a permis de rénover 150 000 logements.

PTZ, Eco-prêt, TVA réduite, l’Etat propose de nombreuses autres aides liées aux travaux de rénovation thermique.