Tout savoir sur l’isolation extérieure

Publié le: 17 Nov 2015 par Julie

L’isolation extérieure fait partie des travaux les plus coûteux mais aussi de ceux qui amènent le plus d’économies d’énergie. Son tarif dépasse souvent les 100 euros au mètre carré. Pour aider les ménages à réaliser les travaux malgré le prix élevé, l’éco prêt a été mis en place par les pouvoirs publics.

Isolation extérieure

L’isolation extérieure améliore l’efficacité énergétique d’une habitation.

Cette aide budgétaire concerne les locataires ou les propriétaires résidant en France et désireux d’effectuer des rénovations pour améliorer l’efficacité énergétique de leur logement, isolation extérieure comprise.

Objectifs des rénovations

Hormis l’environnement, les prêts écologiques veulent surtout protéger le confort des usagers sans les engager dans des dépenses qu’ils mettront une vie ou deux à payer. Une rénovation énergétique complète peut parfois atteindre 30 000 à 40 000 €, ce qui représente une somme que peu de foyers peuvent consacrer à l’amélioration de leur habitat. Et cette somme peut même être plus élevée dans le cas de remise en état du chauffage ou de réinstallation des systèmes de ventilation de la maison, VMC et puits canadiens, entre autres systèmes écologiques.

L’éco prêt est un crédit qui propose des avantages pour les épargnants qui souhaitent financer des travaux d’économie d’énergie dans le cadre d’un bouquet de travaux.

Condition d’attributions

Parmi les premières choses à savoir, il est important de souligner l’importance de bien choisir une entreprise de façade RGE réalisant des travaux de rénovation énergétique.

Les prêts écologiques sont attribués pour les propriétaires désireux d’entamer des travaux de rénovation de leurs installations énergétiques ou de leurs parois. Concrètement, si des particuliers, après un bilan énergétique réalisé par des professionnels, se décident à rénover leurs murs en mettant en place une isolation par l’extérieur, ils peuvent souscrire aux prêts à condition que le matériau isolant ait la résistance thermique adaptée.

Les logements concernés par les rénovations ne doivent pas être des maisons ayant déjà bénéficié de ce genre d’aide et doivent avoir au moins quinze ans. Les propriétaires ou locataires rénovant doivent disposer d’un compte d’épargne et d’une assurance pour que les organismes tels que l’ANAH, le conseil général et les banques attribuent les aides budgétaires dont les prêts écologiques pour les résidences en état d’extrême précarité.