Ventilation : Ventilez et aérez la maison, au quotidien

Publié le: 26 Avr 2016 par Julie

La poussière, les vapeurs chargées en graisse ou l’humidité détériorent la qualité de l’air de votre maison. Pour assainir l’atmosphère, deux possibilités se présentent à vous : bien aérer le logement et installer une ventilation performante.

ventilation - aerer ventiler habitat

10 minutes par jour suffisent pour aérer une pièce.

La maison : un environnement à protéger

La chasse à la pollution occupe une partie de votre quotidien. Co-voiturage, voiture électrique, transports en commun ou vélo, de nouvelles habitudes émergent. Les émissions toxiques ne se cantonnent pas à l’extérieur. Elles s’immiscent jusque dans votre maison. Les détergents, la fumée de tabac et les émissions libérées par un système de chauffage vieillissant notamment détériorent la qualité de l’air. En plus, des moisissures peuvent apparaître dans les pièces humides comme la cuisine ou la salle de bains. La solution choc pour purifier l’air : aérer votre habitation. Il est important d’ouvrir la fenêtre tous les jours sans exception même en hiver quand il fait froid dehors. Pas besoin de la laisser ouverte pendant des heures et des heures, 10 minutes suffisent !

Une bonne ventilation pour renouveler l’air

Pour combattre efficacement la condensation et l’humidité dans la cuisine et la salle de bains, mieux vaut s’équiper d’une ventilation performante. La VMC, ventilation mécanique contrôlée constitue le meilleur choix. Ce procédé très efficace, disponible en simple ou double flux, emprisonne l’air vicié puis la rejette vers l’extérieur. De nombreux modèles de ventilation sont disponibles et s’appuient sur ce même principe :

  • La VMC hydroréglabe. Ce process adapte son débit selon le niveau d’humidité détecté.
  • La VMR, ventilation mécanique répartie. Facile à installer, elle n’est pas autorisée dans les nouvelles constructions.
  • La VMP, ventilation mécanique ponctuelle. Elle se met en route automatiquement quand vous allumez la lampe.
  • La VMI, la ventilation mécanique par insufflation. Son mode de fonctionnement est peu différent. Elle diffuse de l’air neuf avant de pousser l’air sale vers l’extérieur.
  • La ventilation naturelle par tirage thermique. L’air froid pénètre dans la pièce par le biais d’une grille basse. L’air chaud, plus léger, monte pour être ensuite expulsé par une grille haute vers l’extérieur.

Un entretien régulier de la ventilation pour une qualité de l’air optimale

Votre ventilation s’encrasse au fil du temps. Résultat, elle perd en puissance et est plus gourmande en énergie. Un petit nettoyage s’impose. Deux fois par an, dépoussiérez les différentes bouches d’air. Les filtres des ventilations double flux, quant à eux, se changent une fois dans l’année.

Un dernier conseil pour la fin. Ne négligez pas l’entretien par un professionnel de votre chaudière. Mal réglée ou obstruée, elle libère du monoxyde de carbone nocif pour la santé.