Ouvrir un mur porteur : ce qu’il faut savoir

Publié le: 24 Sep 2015 par Julie

Ouvrir un mur porteur est une tâche délicate à ne pas prendre à la légère car le mur porteur supporte l’ensemble de la maison, l’étage du dessus et la toiture. En bref, un mur porteur est essentiel si vous ne voulez pas que votre maison s’effondre.

Ouverture d'un mur porteur

Quelles sont les étapes à suivre pour ouvrir un mur porteur ?

Que faut-il savoir avant d’ouvrir un mur porteur ?

Il faut avant tout savoir reconnaitre un mur porteur. Trois caractéristiques du mur sont à prendre en compte :

  • l’épaisseur d’un mur porteur est d’au moins 15 cm. Si la largeur est inférieure à 15 cm, alors il ne s’agit probablement que d’une cloison.
  • Si en tapant sur le mur, vous entendez un bruit sourd et profond, alors il est possible qu’il soit porteur.
  • Le matériau du mur permet également de déduire si celui-ci est porteur ou pas. Un mur porteur est toujours construit en béton.

Sachez que si vous désirez ouvrir un mur porteur, vous devrez d’abord effectuer quelques démarches administratives avant de pouvoir effectuer les travaux : vous aurez besoin d’une autorisation de construire ou de démolir venant de la mairie, et si vous habitez en copropriété, un accord venant du syndicat des propriétaires sera nécessaire.

Comment ouvrir un mur porteur ?

Voici la liste de ce dont vous aurez besoin :

  • Une masse
  • Une tronçonneuse à disque
  • Des étais métalliques
  • Des bastaings
  • Un linteau en béton

Etape 1 : Avant toute chose, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un mur porteur qui supporte le poids du plancher, du plafond et de la toiture. La première opération consistera donc à étayer le mur pour le consolider, et empêcher un effondrement éventuel de la maison. Vous en saurez plus en lisant cet article sur l’ouverture d’un mur porteur.

En résumé, il vous faudra installer un linteau en béton en utilisant les étais métalliques pour le soutenir. Utilisez ensuite les bastaings pour ne pas endommager votre revêtement de sol. Le linteau supportera alors la charge du mur et le poids des étages supérieurs. Pour plus de stabilité, veillez à ce que votre linteau dépasse d’environ 20 cm de chaque côté de l’ouverture. Une fois le tout bien stabilisé, scellez le linteau avec du béton.

Etape 2 : Pour ne pas endommager votre plancher, pensez à le protéger en étalant une couverture des deux côtés de votre mur. Une fois cette précaution prise, percez le mur porteur avec la tronçonneuse en commençant par le haut du mur, en dessous du linteau. Quand vous aurez fini de tracer le contour de l’ouverture, abattez la partie centrale à la masse, toujours du haut vers le bas. Enfin, procédez aux finitions autour de l’ouverture afin d’avoir un résultat harmonieux.

Entreprendre d’ouvrir un mur porteur est délicat et potentiellement dangereux. Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un bon bricoleur, il serait préférable de confier l’opération à des professionnels.