Comment créer un jardin intérieur ?

Publié le: 31 Jan 2017 par Julie

Il n’est pas toujours possible d’aménager un petit coin de verdure autour de la maison, car vous ne disposez pas de l’espace nécessaire. La solution est de créer un jardin intérieur. Suivant la luminosité, il s’agence dans le salon, la cuisine ou sous l’escalier. Cet espace vert possède de nombreux avantages : il assainit l’air, il compose un tableau floral haut en couleur, il personnalise votre déco, etc.

jardin interieur

Un jardin d’intérieur, un espace de détente chic et cosy.

Le style de votre jardin intérieur

Pour apporter une touche de vie dans votre décoration, le jardin prend ses quartiers à l’intérieur. Il peut prendre deux formes en fonction de votre place et de votre budget :

  • La culture en pot. Vous déplacez vos plantes au gré de vos envies. Elles reposent, sur un meuble, le rebord d’une fenêtre ou sur un porte-plante. Elles se fixent parfois la tête en bas ou sur un mur végétal.Vous pouvez même les disposer, le temps de l’été, à l’extérieur.
  • Le jardinage hydroponique également nommé jardinage aquaponique ou hors-sol. Une zone bien définie de votre logement se transforme en jardin botanique. Les plantes ne poussent pas dans la terre mais, dans un substrat minéral ou organique. Le socle utilisé est neutre et inerte comme par exemple du sable, de l’argile ou de la laine de roche. Ce carré de végétation permet de laisser libre cours à votre imagination. Un bassin avec quelques poissons peut ainsi l’agrémenter.

Le meilleur emplacement pour vos plantes

Les belles plantes demandent un bol d’eau et du soleil. Elles occupent une place privilégiée devant les fenêtres mais, pas n’importe lesquelles. L’exposition idéale est vers l’Est ou l’Ouest. La lumière naturelle et la chaleur leur permettent de s’épanouir à merveille.

De nombreux végétaux craignent le froid. Les locaux non chauffés tels que le grenier ou le garage sont à proscrire. Vos différents plants risquent sinon de succomber ou de passer en mode hibernation. Leur croissance est, dans ce cas, ralentie. D’autres éléments peuvent également réduire vos efforts à néant :

  • Les mouvements d’air assèchent vos plantes. Elles ne se placent donc pas près de la bouche d’aération, du ventilateur ou d’un convecteur électrique.
  • La chaleur intense de votre cheminée ou de votre poêle.
  • La fréquentation du lieu. Les personnes en passant peuvent abîmer les feuilles ou carrément renverser les pots.

Les plantes à privilégier

Certaines plantes se développent uniquement à l’air libre. Une recherche est à mener en amont pour profiter d’un jardin intérieur verdoyant. Optez, par exemple, pour :

  • Les légumes : la tomate, le poivron, l’aubergine, la carotte, le radis, les haricots, les petits pois et les champignons.
  • Les fruits : les fraises, les figues et les raisins.
  • Les herbes aromatiques : le basilic, le laurier, la ciboulette, le persil, le romarin, l’origan, la sauge, l’estragon et le thym.
  • Les fleurs : la fleur de lune, la violette africaine, le souci, le bégonia, le cactus et les plantes grasses.

Une plante, une ambiance

Vous pouvez aménager un petit potager ou imaginer un jardin intérieur floral original, qui complète à la perfection votre décoration. Pour :

  • Une atmosphère exotique : installez un cycas, une sansevieria, un zamioculcas ou un ficus. Un anthurium ou un bromélia apporte un brin de couleur.
  • Une atmosphère zen ou asiatique : Le bonsaï et le ficus ginseng bonsaï se marient avec les orchidées.
  • Une atmosphère anglaise : le scindapsus s’assortie à merveille avec des fleurs blanches et roses claires.

Des dispositifs, pour accélérer la pousse des plantes

Les plantes sont des êtres vivants même si elles ne parlent pas. Elles ont, de ce fait, besoin de plus ou moins d’attention selon les variétés. Vous devez contrôler principalement trois éléments :

  • la température de l’air,
  • l’eau,
  • l’état du sol.

Pour vous faciliter la tâche, il existe quelques outils pratiques :

  • Les tapis chauffants. Les semis, les boutures et de nombreuses plantes apprécient particulièrement le chaud. La température d’exposition idéale oscille entre 25° et 30°C. Ces chaleurs tropicales ne sont pas forcément aux goûts de tous les habitants de la maison surtout en été. Le parfait compromis est le tapis électrique. Cet appareil se place sous les pots ou sous vos cultures hydroponiques et permet de chauffer le sol à la bonne température.
  • Le système goutte à goutte. Les plantes demandent un arrosage régulier. Un oubli ou un séjour loin de la maison et leurs feuilles sont, tout de suite, rabougries. Pour éviter cette situation, il est possible d’installer un système d’irrigation goutte à goutte. Ce dispositif est très simple à utiliser. Des pipettes sont plantées dans chaque pot. Elles peuvent être commandées par une minuterie, qui se charge de distribuer l’eau au fur et à mesure.
  • Un système d’éclairage. Le soleil n’est, malheureusement, pas au rendez-vous tous les jours. Pour apporter la dose quotidienne de lumière à vos plantes, vous pouvez utiliser une lampe fluorescente ou une lampe chauffante thermique.

Faire appel à un professionnel

Cultiver un jardin intérieur design n’est pas donné à tout le monde. Il faut connaître les différentes plantes (les variétés, leurs besoins, le temps de floraison) et savoir les assortir. Un paysagiste d’intérieur connaît l’ensemble de ces informations. Il est en mesure de s’adapter à vos envies et de créer une atmosphère unique. Ce professionnel s’apparente en quelque sorte à un décorateur intérieur sauf qu’il s’occupe uniquement des plantes. Il harmonise sa composition par rapport à votre intérieur et à votre style. Il mène une étude approfondie pour composer cet écrin de verdure sans fausse note. Un certain nombre de critères est pris en compte :

  • L’environnement : la luminosité, la température, le passage des personnes.
  • La technique : l’accès, la charge des dalles, l’évacuation des eaux.
  • L’esthétique : la couleur des murs, le type de meubles.