Aménager un bassin dans votre jardin

Publié le: 21 Mar 2017 par Julie

Les jardins des particuliers sont de plus en plus somptueux. Ils s’habillent de mille et une couleurs : jaune poussin, rouge vermillon, parme ou saumon. La magie opère grâce à un éventail fabuleux de fleurs. Cette composition florale peut même comprendre des plantes aquatiques grâce à l’aménagement d’un bassin. Une touche d’originalité, qui ne manquera pas de faire des émules dans votre entourage.

bassin de jardin

Le bassin apporte une touche de fraîcheur à votre jardin.

Un bassin aquatique, un biotope enchanteur

Des haies multicolores et des bouquets de fleurs agrémentent votre jardin et au milieu coule un bassin d’ornement. Ce petit coin de fraîcheur constitue un formidable écosystème, qui fera le bonheur des jardiniers. Des petits insectes, un met apprécié des oiseaux, favorisent la pollinisation des plantes. Les observateurs les plus curieux auront peut-être la chance d’apercevoir un ou deux poissons comme par exemple un carassin, une carpe Koï ou encore un ide mélanote.

La faune s’épanouit pleinement au bord de l’eau, car la flore est luxuriante. Sur les berges, fleurit une grande variété de fleurs dont le carex, les arums blancs, les iris laevigata et les sagittaires. Avec l’installation d’un bassin, impossible de faire l’impasse sur les plantes flottantes. Des nénuphars, des laitues d’eau ou des jacinthes d’eau peaufinent le décor.

L’emplacement de votre bassin

Au même titre que vos autres parterres, il est nécessaire de réfléchir au meilleur endroit pour aménager votre bassin extérieur. Le soleil constitue un élément indispensable, il assure la croissance de vos différents végétaux. Ils ont, idéalement, besoin entre 5 et 6 heures d’ensoleillement par jour. Mais attention, une trop forte exposition n’est pas forcément une bonne chose, car la chaleur favorise la prolifération des algues.

Si les conditions idéales ne sont pas réunies, mieux vaut choisir un emplacement trop ensoleillé que pas assez. Grâce à l’association de différentes plantes, vous pouvez créer, aux abords du bassin, une sorte de rideau de végétation, qui filtre les rayons du soleil. Les plantes flottantes (lotus, châtaigne d’eau, lentille d’eau) peuvent également jouer un rôle protecteur.

Par ailleurs, il est préférable de ne pas disposer le bassin à proximité des arbres et en particulier des résineux (pin, sapin). Les feuilles mortes et les aiguilles, qui tombent dans l’eau, peuvent dégrader la qualité de l’eau voire être toxique.

La construction de votre bassin d’ornement

L’emplacement du bassin déterminé, les travaux de construction peuvent démarrer.

Les différents types et structures de bassin

Suivant les caractéristiques de votre bassin (les dimensions, la profondeur, l’esthétique), vous pouvez choisir entre deux types d’installation :

  • Le bassin aquatique creusé s’harmonise parfaitement avec votre jardin. Vous pouvez dessiner le bassin, que vous désirez, à condition de pelleter.
  • Le bassin de jardin hors sol évite la réalisation d’un terrassement. Il s’installe ainsi facilement partout y compris sur une terrasse ou un balcon. Les bassins en kit sont, généralement, petit. Pour pallier à ce problème, il est possible d’opter pour un bassin construit sur-mesure dans le matériau de votre choix, en béton par exemple.

Du côté des types de structure de bassin, il en existe trois :

  • Le bassin de jardin préformé. Disponible en forme de haricot, rectangulaire ou carré, il est facile et rapide à mettre en place. Les berges sont souvent agencées en escalier. Les différentes profondeurs permettent de cultiver une plus grande variété de plantes.
  • Le bassin en béton. Les dimensions sont illimitées et la construction peut être aussi bien hors sol qu’enterrée. La durabilité de l’ossature est également plus longue, si elle est parfaitement étanche.
  • La bâche de bassin de jardin (ou liner). La taille du bassin est libre et son coût reste raisonnable. La pose demande un soin particulier.

La profondeur du bassin

Pour animer votre bassin, il est nécessaire de disposer de suffisamment d’espace. Quelques mesures sont à prendre en compte :

  • 60 cm de profondeur est conseillé pour faire pousser des plantes aquatiques à feuilles flottantes.
  • 80 cm voire 1 m de profondeur est requis, si vous souhaitez introduire des poissons. Les abysses du bassin leur permettent de survivre sous la glace en hiver et de trouver un peu de fraîcheur en été.

A noter, l’espèce des poissons et leur nombre doivent être adaptés au volume d’eau disponible. De plus, le biotope doit être développé avant de les insérer.

Les équipements indispensables

L’eau stagnante croupit à mesure que le temps passe et le bassin devient le refuge des moustiques. Deux équipements permettent de garder sous contrôle la situation : la pompe et le filtre. Ils veillent, en effet, à la bonne qualité de l’eau. Il est indispensable de nettoyer régulièrement les filtres et de maintenir la pompe en bon état de fonctionnement.

Certaines plantes participent à l’accomplissement de cette tâche grâce à leurs vertus purifiantes et oxygénantes. Par exemple, l’Elodea canadensis, l’hippuris vulgaris, la renoncule des rivières ou encore le vallisneria gigantea.