L’isolation thermique et phonique des fenêtres

Publié le: 11 Oct 2016 par Julie

Le saviez-vous ? Une mauvaise isolation thermique au niveau des fenêtres est responsable de 25% des déperditions de chaleur. Notez également qu’une excellente isolation acoustique permet une bonne isolation phonique. Comment concilier les deux types d’isolation pour ses fenêtres ?

isolation : fenetre pvc

Le double vitrage

Le double vitrage assure à la fois une isolation acoustique et thermique des fenêtres.

Pour une réduction jusqu’à 40% de la déperdition de chaleur, il convient d’opter pour un double vitrage standard avec des vitres d’une épaisseur de 4 mm. Entre les deux vitres, il y a un espace compris entre 12 mm et 16 mm intégrant une lame d’air améliorant ainsi l’isolation thermique et limite l’intensité des bruits venant de l’extérieur.

Toujours dans la même optique, il est judicieux de miser sur un vitrage feuilleté avec des vitres de 4 mm. Chaque vitre feuilletée intègre un film PolyVinyl de Butyral. Ce dernier réduit la perception de bruits venant de l’extérieur jusqu’à 50% et empêche l’explosion du verre s’il doit se briser sous l’effet d’un choc. Ce type de vitrage est gage de sécurité pour le propriétaire de l’habitation.

Le vitrage peut multiplier les options. Par exemple, un vitrage à émission réduite, un vitrage avec renforcement par gaz argon, un vitrage avec système anti-réflexion ou encore un vitrage avec des vitres chauffantes. L’addition peut donc vite grimper.

La rénovation de fenêtres

Si vos fenêtres engendrent une perte de chaleur de l’ordre de 10% à 15% et que les bruits extérieurs sont significatifs, il convient alors de les remplacer.

Le choix des modèles de fenêtres et la pose importent beaucoup dans l’élimination de bruits. De la même manière, l’isolation acoustique et thermique sont interdépendantes. Si l’une est satisfaisante, l’autre l’est forcément.

Plusieurs matériaux sont disponibles : le bois, le PVC, l’aluminium ou le mixte. Leur coefficient d’isolation thermique et d’absorption thermiques sont différents :

  • Pour le bois, le coefficient de transmission thermique est inférieur ou égal à 1,6 W/m2.K et l’absorption acoustique est d’au moins 35 à 39 décibels.
  • Pour le PVC, le coefficient d’isolation thermique est inférieur ou égal à 1,4 W/m2.K et l’absorption acoustique est de classe 3 minimum (35 à 39 décibels).
  • Pour des fenêtres en alu, le coefficient de transmission thermique est inférieur ou égal à 1,8 W/m2.K et l’absorption acoustique doit être comprise entre 35 à 39 décibels minimum.

Ces indicateurs vous garantissent la qualité de vos fenêtres.

Il est préférable de confier la pose à des professionnels. Leur savoir-faire constitue un gage de qualité supplémentaire. De plus, en recourant aux services de menuisiers, vous profitez de crédits d’impôt sur le montant de vos travaux. Côté budget, les tarifs diffèrent en fonction de la robustesse, l’esthétique et la performance en isolation acoustique et thermique des fenêtres. Les matériaux comme le bois, le PVC et l’alu se valent tant au niveau de la qualité que du prix.