Les principales aides pour vos travaux de rénovation énergétique

Publié le: 22 Juil 2016 par Julie

Dans une maison, il y a toujours des travaux à effectuer. Rafraîchir la tapisserie, remplacer le mobilier vétuste et aménager l’extérieur par exemple. D’autres éléments moins visibles dont l’isolation, la chaudière et les fenêtres sont également à rénover. Leur coût important vous incite à repousser toujours un peu plus l’échéance. Ils améliorent, pourtant, considérablement votre confort et surtout vous permettent d’économiser sur votre consommation d’énergie. Pour vous soutenir, l’État a mis en place une série de prêts à des taux imbattables.

financement travaux renovation energetique

Profitez des aides de l’État pour améliorer les performances énergétiques de votre habitat.

PTZ

Devenir propriétaire ne constitue pas une utopie. L’État s’emploie à exaucer votre vœu à travers le prêt à taux zéro également nommé PTZ. Vous pouvez grâce à ce crédit avantageux plus facilement acheter un logement neuf ou ancien et éventuellement financer quelques travaux de rénovation (isolation, changement de fenêtres, de chauffage, etc.). La somme accordée et la durée de remboursement sont déterminées en fonction de vos revenus.

L’éco-prêt

L’Eco-prêt donne un coup de pouce à tous les propriétaires quels que soient leur revenu pour améliorer les performances énergétiques de leur habitation principale. Le montant alloué est de 30 000 € maximum et peut se cumuler au PTZ. Une seule contrainte subsiste, l’entreprise choisie doit être impérativement agréée RGE (Reconnu Garant de l’environnement).

Pour connaître la liste des travaux subventionnés, rendez-vous sur le site du service public.

Le prêt de l’Anah

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) vous soutient financièrement dans la rénovation de votre habitation, qui est en mauvais état, difficile à chauffer ou pas adapté à votre handicap. Le prêt accordé couvre jusqu’à la moitié des travaux. En prime, l’organisme public vous accompagne à chaque étape de votre projet.

Parallèlement, la Prime Habiter Mieux peut vous être versée par le Fond d’aide à la rénovation thermique (Fart) à condition que votre consommation énergétique soit au minimum de 25 %.

Le prêt amélioration habitat

La Caisse d’allocation familiale accorde un prêt amélioration habitat (Pah) aux allocataires d’une prestation sociale à l’exception des bénéficiaires de l’Als, l’Apl, l’Aah et du RSA. Ce crédit à 1 % donne droit à 1067,14 € maximum. Les mensualités de remboursement s’étendent sur 36 mois au plus tard.

La prime énergie

La prime énergie finance jusqu’à 100 % de votre projet. Plusieurs critères doivent être respectés pour être éligible :

  • La date de la demande doit être antérieure au début des travaux
  • L’artisan en charge des travaux est certifié RGE
  • De vos revenus
  • De votre lieu d’habitation
  • Des caractéristiques de l’installation

En bonus, cette prime est cumulable avec d’autres aides dont le crédit d’impôt et la TVA réduite.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

L’État vous octroie un crédit d’impôt (CITE) sous condition d’effectuer des travaux de rénovation énergétique dans votre résidence principale. Isolation thermique, installation d’une chaudière à condensation et équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable, par exemple. Le ballon d’eau chaude thermodynamique est donc concerné par ce dispositif. La réduction fiscale s’élève à 30 % par rapport aux dépenses engagées. Elle est attribuée quel que soit votre revenu et sur une période de cinq ans.

La TVA réduite

Enfin, il est possible de profiter de la TVA réduite. Au lieu de payer 20 % de taxes, vous n’en payez plus que 5,5 %. Pour cela, votre bien immobilier doit être achevé depuis plus de deux ans. Si vous êtes concerné, il faudra fournir une attestation à votre entrepreneur. Il pourra ainsi répercuter cette baisse directement sur votre facture.