Quel budget compter pour rénover votre système de chauffage ?

Publié le: 31 Oct 2017 par Julie

L’achat d’une installation de chauffage représente en fonction de vos besoins, un budget plus ou moins important. Vous devez ajouter, en plus, les coûts à l’usage, à savoir le prix de l’énergie et de l’entretien. En moyenne, les français dépensent la somme de 1 611 € * par an pour se chauffer. Pour réaliser des économies, mieux vaut donc bien penser votre installation au départ.

calculer son budget pour renover son chauffage

Pour rénover votre système de chauffage, vous devez définir un budget précis.

Une installation qui associe performance et confort

Pour s’adapter à votre budget, les fabricants de chauffage proposent des installations à tous les prix. Vous pouvez trouver des radiateurs à 30 € comme à plus de 2 000 €. Le prix du système constitue un critère important. Il ne doit, toutefois, pas être déterminant. En effet, il faut s’intéresser aux performances de l’appareil et à son niveau de consommation. Le chauffage constitue un investissement sur le long terme. Un convecteur électrique par exemple, est un émetteur basique bon marché mais très énergivore. Il est utilisé pour chauffer principalement les petites surfaces. Avec le radiateur à inertie le chauffage électrique monte en gamme. Il accumule grâce à un fluide caloporteur ou une brique réfractaire une grande quantité de calories, qu’il diffuse ensuite sous forme de rayonnement. Vous profitez ainsi d’une température agréable tout en faisant des économies.

Découvrez le chauffage électrique à inertie Aterno

Pour vous aider à réduire toujours plus votre consommation d’énergie et accroître votre confort, les fabricants ont mis au point des outils domotiques ingénieux tels que le thermostat électronique, le détecteur de présence et le détecteur de mouvement. Ils permettent d’adapter la puissance de chauffe de vos appareils à vos besoins.

Les aides de l’Etat

Pour vous aider à financer vos équipements (chauffage et outils domotiques) et améliorer les performances énergétiques de votre habitat, l’Etat a mis en place plusieurs dispositifs :

  • Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE)
  • La TVA à taux réduit
  • L’éco-prêt à taux zéro
  • La prime énergie

Par ailleurs, l’Agence nationale de l’habitat vous accorde des subventions dans le cadre de rénovations. L’organisme public vous accompagne, en prime, dans l’élaboration de votre projet afin qu’il se convertisse en réussite.

Le coût des énergies

La facture de chauffage est toujours plus élevée. Ces augmentations successives impactent aussi bien le fuel, le gaz que l’électricité. C’est au final l’électricité qui a subi la hausse la plus faible. Une mise au point s’impose pour connaître l’énergie la moins chère :

  • Le prix de l’électricité a augmenté de 34 % ces dix dernières années selon l’Ademe **.
  • Le prix du gaz a connu une hausse de 50 % en 11 ans. Il est indexé sur celui du pétrole.
  • Le prix du fioul a augmenté de plus de 100 % depuis 10 ans ! La crise financière et la raréfaction de cette ressource expliquent en partie cette importante progression. Le coût de ce combustible varie également en fonction de l’offre et de la demande. En hiver, lorsque les radiateurs tournent à plein régime, le cours du pétrole monte en flèche.
  • Le prix du bois dépend du produit utilisé. Ce matériau de chauffage est disponible sous forme de plaquettes, de granulés ou de bûches. Les hausses de tarif sont régulières mais, plus limitées.
  • L’énergie solaire, la chaleur naturelle du sol ou de l’air constituent une manne d’énergie gratuite. Néanmoins, ces ressources ne suffisent pas pour couvrir l’ensemble de vos besoins en période de grands froids. Le chauffage solaire ou la pompe à chaleur passe alors en mode tout électrique.

Les frais d’entretien et de maintenance

L’entretien annuel de votre chaudière centrale (bois, fuel ou gaz) par un professionnel est obligatoire. Ce contrôle permet de maintenir les performances de votre installation et de prolonger sa durée de vie. Votre chauffagiste vérifie le bon fonctionnement du dispositif et remplace si nécessaire les pièces défectueuses. Au cours de cette opération, il nettoie également les principaux composants de la chaudière.

Vous souscrivez un contrat d’entretien pour votre chauffage. Son coût va dépendre du forfait choisi. L’abonnement de base assure uniquement l’entretien réglementaire. Le dépannage 7 jours sur 7 et l’extension de garantie sur les pièces sont en option.

Le chauffage électrique vous dispense de tous ces frais supplémentaires. Chez Aterno, le fabricant français, vous aurez un service après-vente réactif, compétent et surtout gratuit. En cas de questions ou de doute sur un réglage, vous pouvez contacter ses équipes, qui seront toujours à votre écoute pour vous répondre.

Sources :
* https://www.quelleenergie.fr/magazine/economies-energie/cout-chauffage-2016-51949/
** http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-se-chauffer-sans-gaspiller.pdf