Le sèche-serviettes soufflant

Publié le: 12 Juil 2016 par Julie

Le sèche-serviettes constitue, de plus en plus, un élément indispensable dans la salle de bains. Mais, chaque fabricant recourt à une technologie différente. Difficile, ensuite, de s’y retrouver. Parmi ces solutions, le procédé soufflant est proposé. Est-il efficace ? Est-il possible de l’installer dans toutes les salles de bains ? Est-il énergivore ? Autant de questions à se poser avant de s’engager chez un quelconque prestataire.

radiateur sèche-serviette soufflant

© SAUTER

Le fonctionnement du radiateur soufflant

Dans la famille des radiateurs électriques, je demande le procédé soufflant. Ce chauffage, généralement, utilisé en appoint, repose sur le principe de la convection forcée. De manière simplifiée, il fonctionne comme un ventilateur. Le radiateur aspire l’air ambiant puis le réchauffe au contact d’une résistance électrique. Une fois à la bonne température, l’air est expulsé par un ventilateur à l’endroit souhaité au sein de la pièce.

Les caractéristiques esthétiques du sèche-serviettes soufflant

Installé de préférence dans les petites pièces, le sèche-serviettes soufflant ne manque pas de charme. Il adopte des dimensions réduites, entre 30 et 70 cm, afin de se faufiler dans les moindres recoins. Pour gagner de la place, des modèles pivotent ou se plient. Le sèche-serviettes soufflant marie ergonomie et design. Il est disponible dans de nombreux matériaux dont le chrome, l’acier et la glace de verre rayonnant ainsi que dans un large éventail de coloris. Certains fabricants ne négligent aucun détail et offrent plusieurs types de porte-serviettes : ronds ou plats, droits ou cintrés et parfois mêmes ouverts sur un côté.

Les qualités et les défauts du sèche-serviettes soufflant

Dans la salle de bains, il est crucial d’avoir bien chaud. Le sèche-serviettes soufflant agit très rapidement. Il peut même être réversible. Une option, sympathique en été. En revanche,… Le procédé « brasse » l’air chaud au lieu de le chauffer. Une sensation de froid vous envahit dès qu’il se coupe. Pour couronner le tout, il s’avère bruyant et extrêmement gourmand en électricité. Certains fabricants l’équipent d’un thermostat ou d’un système de minuterie afin de limiter la casse et cela au détriment de votre confort.

Une nouvelle génération de radiateurs soufflants fait leur apparition. Composés de céramique, ils proposent un confort supérieur tout en conservant les principaux défauts du modèle classique.

Bien installer un sèche-serviettes soufflant

La salle de bains constitue une pièce particulière. L’eau et l’électricité se côtoient en permanence. Le radiateur ne se dispose pas n’importe où. Pour votre sécurité, un certain nombre de normes électriques sont à respecter. Le sèche-serviettes se place à 60 cm minimum d’un point d’eau. Il se pare d’une double isolation afin de se protéger contre les projections d’eau. Un dernier élément est à surveiller : le disjoncteur différentiel. D’un ampérage de 30 mA, il doit être relié au boîtier électrique de votre habitation.

Le sèche-serviettes à inertie, l’alliance parfaite entre confort et efficacité

Aterno a conçu un radiateur à inertie spécialement pour la salle de bain. Ce radiateur sèche-serviettes est totalement sécurisé. Il est, en effet, classé II (double isolation) et résiste aux projections d’eau multidirectionnelles. Quelle que soit la taille de votre pièce, il vous offre toujours le même confort. Grâce à la technologie à inertie, il diffuse une chaleur douce et parfaitement homogène. Le must, il est doté de l’option Eco-Boost. Cette fonction relève, pendant environ 30 minutes, la température ambiante de 5° C.